Celebrating 40 years
Jul
242019

Conde Nast analyse l’histoire de Marbella et résume l’héritage du maire Jesús Gil

jesus gil smallLa revue Traveler de Conde Nast vient de publier un article, basé principalement sur les informations et citations fournies par le Directeur de Panorama, Christopher Clover, qui étudie l’évolution de la Marbella moderne et de sa fascinante transformation. C’est également le thème central de la série documentaire “El Pionero” disponible sur HBO à partir de juillet 2019, qui résume à son tour l’héritage du défunt maire de Marbella, Jesús Gil.

Si nous remontons à 1943, nous pouvons observer l’arrivée de l’aristocrate aux multiples facettes Ricardo Soriano, Marquis d’Ivanrey et de son neveu, le Prince Alfonso von Hohenlohe, considérés comme les premiers promoteurs de Marbella. Alfonso acquit alors le magnifique domaine Santa Margarita, dans l’actuelle Mille d’Or de Marbella, une zone entourée de pins et baignée par la mer méditerranée. Ce domaine devint par la suite le fameux et luxueux Hôtel Marbella Club, et durant les années soixante et soixante-dix il attira de nombreuses  personnalités de la “Jetset”, qui sont tombées amoureuses de la ville.

SKOL + La Concha in the 70'sToutefois, en 1991,  “Le Pionnier” Jesús Gil (nom de la série documentaire qui sera projetée sur HBO España) arriva à la mairie de Marbella à un moment critique où la ville était très négligée, sale et manquait d’infrastructures en raison de l’augmentation significative de la population et des faibles investissements de la part des administrations et du secteur privé.

ACDSee PDF Image.Jesús Gil avait été déclaré persona non-grata par la mairie de Marbella pour cause d’une discussion sur l’un des bâtiments qui était en construction. Ainsi, pour ce motif ou un autre, nous fûmes tous surpris quand le “Pionnier”  se présenta comme candidat à la Mairie de Marbella en 1990 et quand il remporta les élections en 1991.

Au début, Gil et son équipe mirent sur place un système ingénieux pour réaliser des travaux municipaux, malgré le fait que les caisses municipales étaient vides et le financement presqu’impossible : il proposa aux entreprises de construction la remise de parcelles municipales en échange d’unités comme mode de paiement afin d’améliorer l’état lamentable des infrastructures de la ville.  Cette formule eut un grand succès et au bout de trois ans, la différence était très visible.

En outre, en plus du caractère amusant de Gil, la fuite des touristes avait diminué, et Marbella commença à redevenir célèbre grâce au retour de nombreuses personnalités nationales et internationales. Durant les premières années de Gil, Marbella redevint la vraie ville du “show business” des années quatre-vingt-dix grâce, en grande partie, à ses actions.

Le revers de la monnaie fut la corruption, toujours présente, et les problèmes urbanistiques dus à l’approbation de permis de bâtir basés sur le Plan Général de 1998 qui ne fut jamais approuvé… En quelques mots, les problèmes qui ont toujours touché Marbella, même à l’heure actuelle… sont archi-connus.

Author

Carolina Alaniz - PA to the Managing Director & Support Team Director

Carolina Alaniz

PA to Managing Director
Support Team Manager
PostsProfile

Blog Categories

Blog Authors

Alex Clover - Executive Director & Member of the Board pof Directors

Alex Clover

Directeur général adjoint
Conseiller en Investissements
PostsProfile
Carolina Alaniz - PA to the Managing Director & Support Team Director

Carolina Alaniz

Secrétaire du Directeur général & Directrice de l'équipe de soutien
PostsProfile
chris-web

Christopher Clover

Directeur général
Président du Conseil d'Administration
PostsProfile