Celebrating 40 years

Nous Celebrons Nos 40 Ans À Marbella

PARU DANS essential magazine EDITION: Nº 133, MAI 2010. ARTICLE DE: Belinda Beckett

Christopher avec ses enfants, Alex et Katinka

Christopher et son frère Bill, avec leur père, Bill Clover Senior, et leur grand-père en 1962

En 2010 Panorama Properties a célébré son 40ème anniversaire à Marbella comme première agence de la propriété immobilière de cette ville de vacances – maintenant établie depuis la plus longue période jamais connue. Belinda Beckett parle avec Christopher Clover, Propriétaire/Directeur Général de cette entreprise familiale de pionniers dont l’histoire s’étend sur 106 ans et quatre générations.

Quand Christopher Clover obtint son Diplôme de l’Université de Virginia ayant entre ses mains une Licence d’Economie, deux voies s’offraient à lui pour faire carrière, deux voies qu’il ne voulait pas suivre :“L’une était l’enseignement. Je me sentais bien dans mes études, mais je sentais que l’enseignement n’était pas vraiment ma vocation. Et comme je n’avais pratiquement pas entendu parler d’autre chose depuis que j’étais un jeune garçon, l’autre voie était forcément de poursuivre le négoce immobilier de ma famille”.

Quarante ans plus tard, installé dans les élégants bureaux de Panorama, à la Mille d’Or en face du Marbella Club, des photographies remontant à l’époque de son grand-père et une pile de dossiers de propriétés exclusives dans son panier de documents du jour, racontent une autre histoire. En réalité, avant qu’il ne prenne en main le nouveau négoce immobilier de sa famille à Marbella, le premier travail de ce jeune homme ayant des dons linguistiques remarquables, fut d’enseigner le français dans une école de Maryland!

Pour quelqu’un dont la carrière avait tourné précisément de la manière qu’il ne désirait pas, Christopher est un homme comblé. L’immobilier est devenu la vie de cet Américain génial de 65 ans et il y excelle. En appliquant les valeurs qui lui furent transmises par son père et grand-père, le nom de Panorama, au cours de quatre décades avec de nombreux hauts et bas dans le monde immobilier, est devenu synonyme de vente de maisons fabuleuses et d’une transparence qui, tristement, manque souvent dans cette profession. “Je n’ai aucune envie de me retirer” dit Christopher avec passion. “Notre profession est une source de plaisir et mon plus grand bonheur dans la vie est de constater combien je m’enrichis au contact des gens merveilleux que j’y rencontre”.

Chris, au Port Banus, en 1982

Sa plus grande satisfaction fut d’accueillir ses enfants, Alex et Katinka, qui vinrent s’intégrer dans l’équipe des 25 professionnels en ventes, locations, administration et consulting, assurant ainsi la continuité de la tradition familiale. Ils sont venus “sans aucune contrainte de leurs parents”, dit Chris,“et ce fut le meilleur moment de ma vie active !”

La dynastie fut fondée à Chicago en 1904 par le grand père de Christopher, Burtt Byron Clover, et fut continuée par le père de Christopher, Bill, lequel ouvrit un bureau en Virginia en 1952. Bien que son grand-père mourut à l’âge de 94 ans en 1970, Christopher se souvient de deux conseils importants qu’il lui avait donnés alors qu’il n’était qu’un tout jeune homme et qu’il continue d’ailleurs d’appliquer dans les affaires actuellement. “L’un de ces conseils était qu’un fermier veut toujours acheter le champ qui est de l’autre côté de la clôture” se remémore Chris. “Dans de nombreuses occasions depuis lors, quand nous avons pris une propriété en portefeuille, j’ai contacté les voisins et leurs amis et souvent réalisé une vente rapidement. Mon grand-père avait aussi l’habitude de dire que la grande maison dans la rue des petites maisons est plus difficile à vendre que la petite maison dans la rue des grandes maisons, illustrant ainsi l’importance de la situation d’une propriété et son impact sur les prix de vente”.

Bill acquit Panorama International Ltd. en 1968. C’était alors une société située à Washington D.C. spécialisée dans la vente de résidences secondaires à des investisseurs américains. C’est en 1970 que fut ouvert à Marbella le premier bureau immobilier à l’étranger de Panorama, suivi par ceux de Mexico City et Mallorca. La réputation de Marbella comme lieu de villégiature exclusif, bénéficiant du meilleur climat d’Europe, était déjà établie et Panorama devint la première agence immobilière organisant des vols d’inspection. En une occasion mémorable, Chris et son équipe de vente reçurent un avion charter avec 120 personnes, dont 75 « acheteurs potentiels » et 49 ventes furent signées cette semaine là – essentiellement des appartements et des villas à Nueva Andalucia et à Bahia Dorada à Estepone, dans une gamme de prix entre les 5.000 et les 30.000$. “Mon père avait démontré avoir une extraordinaire vision en ciblant Marbella comme le joyau du marché des résidences secondaires d’Europe et quand il me dit qu’il avait besoin de mon aide dans notre agence de Washington en 1971, je ne pouvais pas le lui refuser” dit Chris.

Bill Clover Senior, le jour de son 95 ème anniversaire

Avant son arrivée ici le 16 Février 1973 – lors de son 26ème anniversaire – le négoce s’était déplacé d’un petit bureau près du Parc Alameda à un bureau beaucoup plus ample en face de la gare routière Portillo. Chris se souvient : “Tout le matériel d’équipement fut transporté à dos d’âne ! C’était l’époque où vous deviez appeler l’opératrice de téléphone à Malaga et deviez attendre souvent toute la journée avant que soit réalisée la connexion de l’appel international demandé. Le lien principal que nous avions avec le monde extérieur était notre cher télex.”

Deux ans plus tard la pire des récessions depuis la fin de la guerre provoqua la fermeture de l’agence de Washington. Son frère Bill prit en main l’agence de Mexico City et devint un consultant de haut niveau en développement et financement immobilier. Chris continue d’échanger avec lui des clients et des conseils d’une manière régulière. Christopher et sa première femme, Kirsten, demeurèrent à Marbella pour développer l’entreprise locale, prenant plaisir à se concentrer sur les propriétés et les clients de très haut standing et évitant le stress et la contrainte de la clientèle des vols d’inspection. “Nous avons travaillé extrêmement dur, mais avons toujours été accompagnés par une chance énorme”, dit Christopher. Au cours des années 1970 nous fûmes présentés à des membres de la Famille Royale Saudite et vendîmes un grand nombre des propriétés qu’ils achetèrent alors à Marbella”.

Ayant survécu avec force d’âme à la récession des années 1989-1993, en 1994 Christopher ouvrit alors une agence de ventes dans une situation stratégique, qui convenait parfaitement à sa clientèle de haut standing : l’hôtel Puente Romano. Le siège principal, qui comportait une nouvelle section de locations, fut ouvert exactement en face de l’Hôtel Marbella Club en 1996. Actuellement ses projets sont toujours aussi intenses :

“Nous consacrons chaque semaine beaucoup de temps aux membres de notre équipe afin d’améliorer leurs capacités de communication, leur connaissance des produits et du marché et leur compétence professionnelle en général. dit Christopher. Nous ne cessons de peaufiner constamment nos multiples systèmes d’organisation et notre magnifique site Internet pour une plus grande efficacité et transparence. Avec le temps, il devient de plus en plus évident que je suis maintenant entouré d’une équipe formée de vrais champions de notre secteur, et qui s’entendent à merveille – la meilleure équipe que je n’ai jamais eue !

Offices at Puente Romano Hotel and opposite the Marbella Club Hotel

opportunités de cette année correspondent à une période unique pour un acheteur qui désire acheter une propriété dans des gammes de prix défiant toute concurrence.” Toutefois il ne pense pas que les prix vont retrouver les sommets des années 2006-2007 pendant un certain temps, exception faite des quelques propriétés vraiment uniques qui ne peuvent être reproduites.

Projets futurs ? Continuer à faire ce qu’il aime le plus, dit-il, “pendant 40 ans encore ».

L’histoire de Panorama continue.